© Site du gouvernement

Concevoir la future infrastructure européenne de communication quantique

Le consortium QSAFE (Quantum Network System Architecture for Europe), sélectionné en avril 2021 par la Commission européenne pour concevoir la future infrastructure européenne de communication quantique, a remis le 9 décembre les résultats de son étude préliminaire, qui doit servir de plan directeur pour ce réseau de communication sécurisé.

Sécuriser les communications des infrastructures critiques

L’infrastructure européenne de communications quantiques (EuroQCI) a pour but de sécuriser les communications entre les infrastructures critiques et les institutions de l’Union européenne grâce aux technologies quantiques, qui viendront appuyer les réseaux de fibre optique et les réseaux satellitaires. La construction d’EuroQCI a été décidée en juin 2019, et engage les 27 États membres de l’UE. Elle est supervisée par un consortium mené par Airbus.

L’objectif est de protéger les infrastructures critiques contre les cyberattaques en utilisant des réseaux dédiés, sur lesquels les informations seront chiffrées à l’aide de clés de chiffrement et de déchiffrement quantiques. “La technologie de ces clés repose sur les lois physiques qui permettent de déjouer systématiquement les écoutes indiscrètes”, précise le communiqué du consortium.

Des “bancs d’essai quantiques” à Madrid et Berlin

Les résultats de l’étude qui vient d’être remise à la Commission, réalisée sur 15 mois, portent sur “la conception technique préliminaire, des analyses de sécurité, le dimensionnement du réseau initial et les premières briques de sa mise en œuvre future”, ainsi que sur les coûts.

Le consortium QSAFE réunit, autour de Deutsche Telekom, Thales, Thales Alenia Space, Telefonica,  l’institut de recherche autrichien des Technologies (AIT), ainsi que d’autres partenaires universitaire.

 

🔎 Lire l’intégralité de l’article

Source : L’Usine Digitale

📣 Découvrez plus d’actualités proche de chez vous sur notre page Actualités de l’écosystème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire